Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d' Isabelle BIGAND VIVIANI - Montgeron ma ville

Josèphe Jacquiot (1910-1995)

12 Novembre 2015, 00:51am

Publié par montgeron ma ville

Josèphe Jacquiot (1910-1995)

Portrait de Melle Jacquiot -d-tail-Les plus anciens se souviennent de Melle Josèphe Jacquiot,  traversant Montgeron au volant de sa Traction Citroen noire. Cette femme, au caractère affirmé, à la volonté farouche et à l'immense culture reste l'une des grandes figures Montgeronnaises.

Née à Loches (Indre & Loire)  en 1910,  dans une famille d'intellectuels - son père Charles Jacquiot était agrégé de lettres et professeur à l'Ecole Normale de Loches. Elle s'installe à Montgeron avec sa famille en 1937 à la mort de ce dernier.

 Elle sera diplômée à la Sorbonne en histoire de l'Art d'Histoire,  ainsi que par la renommée Ecole du Louvre.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Melle Jacquiot s'engage dans la Résistance locale. Le Comité de Libération Nationale,co-présidé par le Général de Gaulle et le Général Giraud , accorde enfin le droit de vote aux femmes, le 21 avril 1944. Ce droit est exercé pour la première fois, le 29 avril 1945, lors dès premières élections municipales d'après guerre.

Montgeron, qui vient juste de franchir le seuil des 10.000 habitants -  après un  triste intermède 1940-1945 au cours duquel un président du Conseil Municipal fut nommé par Vichy - retrouve la démocratie et est l'une des toutes premières communes de France à élire une femme Maire.

 Pendant son court mandat - elle sera remplacée en 1947 par Armand Cachat qui restera Maire de notre commune jusqu'en 1977 - Melle Jacquiot sera à l'origine de la création avec Alfred Weiller - son premier proviseur - du premier lycée de banlieue, celui de Montgeron qui sera alors une annexe du prestigieux lycée Henri IV de Paris.

En 1947, ses fonctions professionnelles l'accaparant,  elle démissionne de son mandat de Maire. 

Elle devient une spécialiste reconnue de la numismatique. Sa thèse, parue en 1970 "Médailles et Jetons"  apporte une véritable révolution par la somme des connaissances rassemblées pour la période XVIème/XX siècle. Ainsi, elle éclaire la connaissance des Médailles. Cette thèse sera couronnée par l'Académie des Belles-Lettres.

Conjointement à son travail de recherche, elle est professeur à l'Ecole du Louvre et à la Monnaie de Paris.

Elle garde un regard bienfaiteur sur la vie intellectuelle montgeronnaise, puisqu'elle fonde en compagnie de Gilbert Versluys (1914-1984) ,la Société d'Histoire Locale de Montgeron.

En 1978, la maison qui appartenait à l'association des orphelins apprentis d'Auteuil a été mise en vente . La municipalité l'a rachetée sous le mandat de Jean Hardouin .

Le musée de Montgeron a été fondé le 3 décembre 1989 à l'occasion du Centenaire du Chanoine Etienne Drioton, un autre grand personnage montgeronnais, - par Melle Jacquiot et M. Chancelier, professeur au lycée de Montgeron.

Après transformation de la demeure et l'ouverture au public de l'admirable et méconnu parc Jean Rostand, le Musée sera officiellement inauguré le 24 septembre 1993 par le Professeur Jacquart. 

Tout naturellement, Melle Jacquiot devient conservateur de ce Musée, e,t y lègue sa collection de  Médailles. Elle partagera alors son temps entre Montgeron et la Touraine qui est l'objet de monographies historiques. Elle s'y éteint en 1995 et y repose dorénavant. 

Le Musée Municipal a été baptisé Musée Josèphe Jacquiot en son honneur.

Et les montgeronnais en sont fiers .

Josèphe Jacquiot (1910-1995)

Commenter cet article

Virgule 24/02/2012 00:02


Lu sur le site de la ville, un article fort intéressant ecrit avec les concours de la Sté d'Histoire Locale :http://www.montgeron.fr/Josephe-Jacquiot-une.html