Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d' Isabelle BIGAND VIVIANI - Montgeron ma ville

Le 1er mai , jour de lutte

30 Avril 2014, 23:14pm

Publié par JF

http://jeanmarcpoche.morisien.info/wp-content/uploads/2013/04/1er_mai.jpg

 

Le 1er Mai rappelle la lutte des travailleurs pour leur émancipation. Ce discours, que certains jugent rétrograde, dépassé, à plus que jamais sa raison d'être dans la période, ou parait il, il n'y a plus de luttes des classes... 

Fêtée presque universellement, elle mérite que l'on s'y attarde. 

Le 1er mai 1886, aux Etats-Unis, 200.000 travailleurs obtiennent enfin la journée légale de travail plafonnée à 8 heures grâce à leurs actions soutenues, par les Organisations Syndicales.

340.00 travailleurs, dont les patrons n'ont pas satisfait à cette revendication,  se mettent en grève immédiate. 

Le 3 mai, une gigantesque manifestation, se déroule à Chigago  et, se trouve sévèrement réprimée par les forces de l'ordre : 3 morts sont à déplorer parmi les manifestants.

Dès le lendemain, le 4 mai, une marche de protestation a  lieu, et lors de la dispersion une bombe explose inopinément parmi les policiers tuant l'un d'entre eux.

Il s'ensuit une émeute à l'issue de laquelle 7 policiers sont morts.

Huit syndicalistes anarchistes sont aussitôt arrêtés. 5 seront condamnés à mort et 3 autres à la prison à vie.

L'un des condamnés à mort se suicide dans sa cellule et les 4 autres  - dont Auguste Spies - sont menés à la potence le vendredi 11 novembre 1887, le tristement célèbre Black Friday (Vendredi Noir)

Les dernières paroles d'Auguste Spies au pied du gibet restent gravées dans la mémoire collective ouvrière :

"Le jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd'hui".

 

Les historiens sont quasi unanimes à penser, que la bombe à l'origine de cette répression a été placée par des appariteurs à la solde du patronat américain. 

 

Le 20 juillet 1889, le II Internationale Socialiste décide de commémorer cette tragédie en faisant de chaque 1er Mai, une journée de manifestations des travailleurs.

 

Cette première célébration intervient le 1er mai 1890 (il ne s'agissait bien évidemment pas d'un jour férié et/ou chômé mais, d'une journée de grève générale sans paiement des salaires).

 

 

Le 1er mai 1981 à Fourmies , dans le Nord de la France, les manifestants défilent en portant à la boutonnière l'églantine rouge (d'ailleurs on donna pendant longtemps aux ouvriers le nom "d''églantinards"). 

La Troupe tire et fait 9 morts et 35 blessés.

Le 1er mai 1920, la Russie bolchovique est la première nation à rendre le 1er Mai férié. 

Le 24 avril 1941, à l'initiative de René Belin ministre du Travail du Maréchal Pétain et,  ancien dirigeant anticommuniste de la CGT, le 1er mai est institué une "Fête du Travail et de la Concorde sociale". Ce jour devient chômé sous certaines conditions très restrictives, notamment le 1er mai étant la Saint Philippe,  il convenait d'y vénérer le Chef de l'Etat français.

L'églantine rouge associé à la gauche, est abandonné au profit du muguet .

Au début 1947, à l'initiative de Daniel Mayer, ministre du Travail du Gouvernement Blum,  le 1er mai devient officiellement un jour férié chômé et payé à tous les travailleurs sans conditions.   

Commenter cet article