Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d' Isabelle BIGAND VIVIANI - Montgeron ma ville

Le château de Rottembourg

17 Septembre 2012, 23:56pm

Publié par Isabelle BIGAND VIVIANI

DSC06993

Samedi, dans le cadre des journées du patrimoine, nous avons pu découvrir le magnifique parc du château de Rottembourg. Plusieurs documents attestent de sa présence au début du XVIIIe siècle. Sa propriété s’étendait alors de la Grand’rue (l’actuelle avenue de la République) jusqu’aux rives de l’Yerres. Au cours des XVIIIe et XIXe siècles, les propriétaires de la prestigieuse demeure se succèdent.

On note parmi eux quelques noms célèbres de l’époque comme Jean Brongniart, qui était selon l’historien local Jean-Charles Gatinot l’un des proches d’Antoine Louis Brongniart, l’apothicaire du roi et chimiste renommé. Autre famille influente, la famille Bérard, qui a fait fortune à travers la Compagnie des Indes. Jean-Jacques Bérard acquiert le château en 1790. Au fil du temps, la façade évolue et s’orne de motifs de style Louis XVI.

Entre 1846 et 1849, la construction du chemin de fer coupe le parc en deux parties.

En 1823, le château devient la propriété de Henry de Rottembourg, un ancien général d’Empire qui fut de toutes les campagnes napoléoniennes. Sincèrement attaché à  Montgeron, il cède une partie du parc à la ville afin de construire une nouvelle église ainsi que des bâtiments municipaux. C’est l’actuelle place de Rottembourg, qui porte encore le nom de ce généreux donateur. En 1876, le nouveau propriétaire du Château, Ernest Hoschedé, Mécène et collectionneur d’art, commande au peintre impressionniste Claude Monet une série de tableaux afin de décorer le salon en rotonde du château. Au cours de l’été 1876, Monet peint la célèbre toile des Dindons (exposée au musée d’Orsay), et d’autres tableaux comme les Dahlias, L’Etang, L’Arrivée à Montgeron. Une autre toile, La Chasse, met en scène une partie de chasse en forêt de Sénart.

Après la faillite d’Hoschedé, le château change de mains. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la ville souhaite acquérir la demeure afin d’en faire le nouvel hôtel de ville. Cela explique pourquoi le monument aux morts a été construit devant l’entrée du château. Finalement, les propriétaires offrent le château aux carmélites de Saint-Denis en 1922. En 1985, le domaine devient maison de retraite pour les prêtres du diocèse. Il abrite également l’équipe d’animation générale de la congrégation des Filles de la charité du Sacré-Cœur de Jésus.

Retrouvez quelques clichés dans l’album photo : 

Chateau-de-Rottembourg Chateau-de-Rottembourg

DSC06989

Inspiré d' un article de montgeron.fr

Commenter cet article