Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d' Isabelle BIGAND VIVIANI - Montgeron ma ville

Les cartes de vœux

7 Janvier 2017, 00:00am

Publié par STEDEL

Les cartes de vœux

De @Stedel

 

Avez-vous terminé toutes vos cartes de vœux ?

C’est vrai qu’aujourd’hui, il est bien plus simple d’envoyer un sms, un mail, une carte virtuelle … mais quant est-il de nos cartes papiers, avec les Père-Noël, les bonhommes de neige, les petits enfants emmitouflés dans leurs bonnets et écharpes jouant dans la neige … ? Oui, oui, je les ai eues, tout comme vous !!! Mais au fait … d’où vient cette tradition ?

Hé bien, elle est née en Extrême-Orient où l’on envoie ses vœux lors du nouvel an chinois, et elle est apparue très tard en Occident. Le nouvel an chinois (pas si chinois que ça puisqu’il n’est pas réservé à la Chine, mais utilisé dans une grande partie de l’Asie), variable d’une année sur l’autre est déterminé par l’observatoire de Nankin. Il se situe entre le 21 janvier et le 20 février. Inséré dans un calendrier différent du nôtre, luni-solaire, il correspond au premier jour d’une nouvelle lune, marquant le début de la Fête du Printemps.

Les cartes de vœux envoyées pour cette occasion étaient autrefois en papier de riz, ornées d’encres précieuses et leur dimension était proportionnelle au rang du destinataire, pouvant atteindre pour un mandarin la taille d’un devant de cheminée !! (J’en connais certains qui auraient été un peu jaloux !!) Cependant en Occident, et jusqu’au XVIIe siècle, les visites se rendaient en personne, puis furent confiées à des gentilshommes en livrée noire et épée au côté, loués pour l’occasion et chargés de présenter les compliments de leur mandataire. Les cartes de visite apparurent donc sous Louis XIV. Mais assimilées à un gage de vanité et de frivolité, elles furent supprimées, et même sources de sévères condamnation pour leurs auteurs sous la Convention. Leur usage fût cependant rétabli six ans plus tard et perdure depuis pour le plus grand bonheur de certains, encore aujourd’hui.

Quel avenir pour ces petits rectangles de papier chargés de jolis mots et d’affection, que l’on garde parfois précieusement entre les pages d’un livre ou aimantés sur le frigidaire ? 

Commenter cet article