Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d' Isabelle BIGAND VIVIANI - Montgeron ma ville

Paul et Laura Lafargue

19 Septembre 2013, 23:24pm

Publié par montgeron ma ville

photo-copie-3.JPG

 

Laura et Paul Lafargue

 

Dans les années 1830, la pénibilité du travail ouvrier atteint son paroxysme : journées de travail de 12 à 14 heures travail des femmes et des jeunes enfants, humiliations, misère, logement précaire, et une bourgeoisie qui continue à s’enrichir. Les révoltes s’enchainent ! Le mot communisme apparaît, ainsi que l’idée que l’égalité et la justice ne pourront s’établir que par la prise du pouvoir par les minorités agissantes !

 

Le métis, Paul Lafargue (né en 1842) part terminer ses études de médecine à Londres.

Il y obtient en 1868 un diplôme de chirurgien et de médecin, mais aussi milite au bureau de l’Internationale, où en raison de ses origines, il est en charge des affaires espagnoles.

Il devient le secrétaire occasionnel de Karl Marx, dont il fréquente assidûment le domicile et où il fait connaissance de ses filles .

Il épouse en 1868, Laura Marx .

Ses diplômes anglais n’étant pas reconnus en France, il retourna en politique.

En 1870, la famille installé à Levallois Perret, doit partir avec la guerre se refugier chez  les parents Lafarge à Bordeaux.

Une aubaine pour lui car quelques temps après son arrivée, le gouvernement provisoire se repli après Sedan, à Bordeaux.

Il assura la liaison entre la commune de Paris et les socialistes locaux, mais ne réussit pas à soulever la population bordelaise.

Menacé par la répression des Versaillais, il se réfugie à Luchon, passe en Espagne où il est rejoint par sa femme.

Lafarge tente de propager le marxisme dans la société espagnole mais celle ci sera plus sensible aux idées anarchistes de Bakounine.

Interdit de séjour en France, ils trouveront refuge à Londres (refuge des exilés de la Commune), et va y demeureront 10 ans.

Renonçant définitivement à la médecine suite à la mort de ses 3 enfants, il exerça la profession de photolithographe, mais avait du mal à assurer sa subsistance.

Clemenceau et d’autres obtiennent l’amnistie des condamnés de la Commune, en signe de réconciliation nationale en 1880, Paul rentre donc à Paris et reprend son activité de journaliste, donnant des conférences pour répandre la pensée marxiste. Il crée avec Jules Guesde, le parti ouvrier français, parti qui s’oppose violemment au capitalisme qu’aux autres partis et courants socialistes, ce qui lui vaut d’être condamné à 6 mois de prison.

Il en profite pour écrire : le Droit à la Paresse, réfutation du droit au travail de 1848

De son côté, Laura assiste Engels pour la publication des œuvres posthumes de Karl Marx,  son père, décédé, et, assure la traduction.

Elle sera une figure respectée du mouvement socialiste.

Souhaitant vivre à la campagne, ils déménagent à Perreux sur Marne, n’ayant pas les moyens de s’établir à Champrosay, prés de Draveil.

A partir de 1888, le couple mettra toute son énergie dans la préparation du Congrès International qui se tiendra à Paris, en parallèle de l’Exposition Universelle célébrant le centenaire de la révolution française.

Puis Paul Lafargue sera élu député en 1891, non sans mal …

Et puis l’affaire Dreyfus va diviser le mouvement socialiste et Lafargue adoptera comme une partie du POF, une attitude dreyfusarde, s’associant aux action de Clemenceau, Jaurès et de la ligue de droits de l’homme.

En 1094, à la fusion des 5 courants socialistes français en un seul mouvement, la SFIO, l’ex gendre et confident du Maître deviendra le délégué aux affaires internationales.

 

Entre temps, Friedrich Engels décède et lègue à Laura le quart de son importante fortune, ce qui va leur changer la vie. Le couple a la cinquantaine et aspire à une vie plus paisible. Ils achètent un propriété située 2 Grande rue à Draveil (aujourd’hui 108 Bld Henri Barbusse) avec un jardin de plus un hectare.

Elle devient le lieu de rencontre des marxistes orthodoxes, les anciens du P O F.

Paul Lafargue se présente aux municipales en 1900, mais n’est pas élu.

En 1904, il préside à la création d’un groupe de militants SFIO à Draveil et en 1906 aide les terrassiers des sablières de la Seine à constituer une section syndicale.

Celle ci va jouer un rôle majeur dans les évènements de Draveil – Vigneux- Villeneuve Saint Georges en 1908.

 

Dans les années 1910, Paul se lie avec Lénine, alors exilé à Paris. Ce dernier viendra à Draveil rencontrer la fille de Marx.

Le 26 novembre 1911, les 2 époux seront retrouvés morts, suicidés avec une injection d’acide cyanhydrique .

Dans son testament, Paul indiquera qu’il s’était promis de ne pas dépasser les 70 ans … d’autres diront que c’est suite à la lettre de Clemenceau …

La thèse du suicide pour Laura créera beaucoup de polémiques.

Plus de vingt mille personnes se sont réunis au Père Lachaise pour leur incinération.

 

photo-13D’après une conférence de Jacques MACE extraite du Bulletin de la Société d'Histoire Locale de Montgeron

 

 

"Des  Draveillois sont venus assiter à l'inauguration de la plaque en hommage à Paul et Laura Lafargue, devant la maison du 108 bd Barbusse, ce samedi 3 décembre.

 

Signe des temps, c'est le 3 décembre 1911, par un temps pluvieux et venteux que Paul et Laura Lafargue ont été enterrés au Père Lachaise."

http://voilibredraveil.over-blog.com/5-index.html


Commenter cet article

DraveilàGauche 23/09/2013 19:55


bonjour


Une précision: deux plaques ont été posées devant la maison des Lafargue 108 av Barbusse à Draveil; l'une pour Laura, l'autre pour Paul; elles l'ont été à la demande et
par l'intervention de notre conseiller municipal, Jean-Pascal Bonsignore; tout est relaté sur le blog Voilibredraveil, mais le lien sur votre blog n'est pas le bon!

Violaine 23/09/2013 15:03





 


Les trois filles de Marx Karl

coaino 20/09/2013 21:01


Trés joli blog 

Violaine 20/09/2013 14:23


Super article historique


Encore, encore !!!!

PHL 08/12/2011 21:42


La Société d'histoire Locale fait du bon travail et le nouveau président est trés dynamique , lsi j'ai bien compris, c'est un professeur d'histoire du lycée