Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d' Isabelle BIGAND VIVIANI - Montgeron ma ville

Eurovision 2015 : Le retour du Montgeronnais

19 Mai 2015, 17:36pm

Publié par BLOG Montgeron Ma Ville

Eurovision 2015 : Le retour du Montgeronnais

Good evening Montgeron !

vous pensiez être débarrassés de mes eurovisionneries ?

Las ! Je suis de retour cette année sur le blog d’Isa pour vous conter un peu mes pérégrinations et vous dévoiler les coulisses de cet événement annuel. Après la victoire de Conchita Wurst que je vous avais prédit l’an passé, ici même, me voilà désormais à Vienne, en Autriche. Non plus sous une tente comme à Copenhague, mais bien dans un vrai centre de presse où, une nouvelle fois, se réunissent les journalistes du monde entier.

Particularité de cette édition : l’Eurovision fête ses 60 ans ! Et ça ne se voit pas. Si Mamie n’a pas pris une ride, en revanche, le fait que le concours de chant souffle ses 60 bougies passe inaperçu. Aucune festivité sur place. Seule nouveauté : l’Australie concoure pour la première fois. Exceptionnellement. Eh oui, bientôt l’Eurovision deviendra « Mondovision ». On aura l’occasion d’en reparler…

Me concernant, je couvre désormais le concours pour toutelatele.com, mais également yagg.com. Autant dire qu’il y a du boulot et que je ne vois pas beaucoup le jour.

Ce soir, c’est le début des hostilités. Dès 21 heures, sur France Ô (canal 19 de la TNT), sera diffusée la première demi-finale du concours. Et, cela va vous réjouir, vous allez pouvoir voter ! Et là, la joie vous transporte. Mais autant vous prévenir : cette première émission est plutôt… chiante. Soyons clairs. À part la Belgique et deux trois autres morceaux bien amenés, on risque de s’ennuyer ferme.

La seconde demi-finale proposée jeudi, mais non diffusée en France (c’est ballot !), a quant à elle bien plus de gueule.

On se retrouve demain pour la suite des festivités. Et quand bien même les chansons de ce soir ne sont pas affriolantes, le show vaut quand même la peine d’être regardé. Juste parce que c’est l’Eurovision, que ce n’est qu’une fois par an, et surtout, qu’il y a toujours des raisons de se moquer.

Gentiment.

Sébastien Barké

Commenter cet article